APPEL A SOUTIEN : On ne négocie pas avec les terroristes

Published by les jardins d'Utopie

Un campement zadiste dure depuis plus de 2 mois (depuis le 9 août) sur les Jardins d'Utopie (Campus de Grenoble, arrêt tram B et C Bibliothèque Universitaires, en face de la BU Droit-Lettres)

Le rôle du campement est avant tout de protéger cet espace des possibles contre les aménageurs mortifères qui veulent le raser. Hélas, nous avons perdu un procès (pour dégradation de l'espace public) et depuis le mois d’août une épée de Damoclès est au dessus de nos têtes : 200 euros d'amende pour 2 jardiniers et la destruction des parcelles que l'on cultive depuis 8 ans, que l'on fait vivre hors du temps capitaliste, hors de l'argent et du béton.

Cela fait maintenant plus de 2 mois qu'un ferment bouillonnant de vitalité et de rébellion alimente le jardin et les alentours. Des centaines de personnes sont passées pour faire vivre le lieu et expérimenter des formes nouvelles de vies collectives et rétives à l'autorité : concerts sauvages sur l'esplanade de la BU, plantations festives, tags politiques, projections de films, bordelisation de réunions de technocrates, zone de gratuité, bouffes gratuites, récoltes, discussion, AG….

La COMUE (ex-PRES), organe suprême de commandement sur le campus et ses encravatés prirent au sérieux les menaces de propagation d'une telle révolte. Ils décidèrent d'entamer des négociations avec les zadistes (un « dialogue à l'amiable » à ce qu'ils disent). Naïvement nous sommes, à plusieurs reprises, allés les voir dans leurs bureaux.

IL N'Y A RIEN A EN TIRER !

Maintenant nous voyons clair dans leur petit jeu. Ils voulaient nous épuiser dans leurs négociations stériles pour nous faire revenir sur tous les acquis des jardins arrachés par des rapports de force successifs. Mais maintenant, ON NE NEGOCIE PLUS AVEC LES TERRORISTES !

Leur ultimatum est clair et nous ne laisse pas le choix : Ils veulent que nous enlevions le campement avant le 24 Octobre (c'est à dire avant les vacances de la Toussaint). Les vacances sont des périodes critique où le campus se vide, parfait pour raser une utopie ! Nous devons donc continuer à camper et riposter de plus belle, SEUL LE RAPPORT DE FORCE PAYE !!

Nous avons besoin de :

- tôles en fer

- palettes

- planches, clous, marteaux, vis

- nourriture

- couvertures

- poêle à bois

- bois de chauffage

- paille (pour les poules!)

- instrus de musique

- bonne volonté

- idées nouvelles

- brochures

- ET SURTOUT, NOUS AVONS BESOIN DE GENS !!

-...

Nous en appelons à tous les contingents de bonne volonté et aux énergies rétives à l'autorité pour venir camper sur les Jardins d'Utopie. Tout est à construire, Rien est à consommer !

Contre le projet inutile et nuisible de campus d'excellence, combattons les terroristes en costard !

Renseignements :

tel : 06 72 61 34 73

mail : jardins-utopie@gresille.org

RIPOSTE PIRATE ET POTAGERE.